:: Le jeu :: La ville :: Centre Commercial Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une virée shopping pour un anniv' entre jumelles ❤ || Balty ft. Croustibat

avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 10/04/2017
Age : 14
Localisation : Derrière toi ...

Feuille de personnage
Connaissances:
55/500  (55/500)
Agilité/Souplesse:
58/500  (58/500)
Rapidité / Précision:
17/500  (17/500)
Voir le profil de l'utilisateur




Akane Uzumaki
Co-fondatrice
Sam 15 Avr - 8:28
Qu’est-ce ? Ces yeux qui te regardent, qui enfoncent leur pupille dans les tiennes, qui semblent soudain contrôler ton esprit. Tu voudrais crier, mais même si tu ouvres la bouche, aucun son ne sort. Tu aimerais courir, partir et fuir, mais tu restes pétrifiée sur place, comme si des chaînes t’entravaient les pieds. Un long filet de sueur coule le long de ton dos, tes yeux s’écarquillent au fur et à mesure que tu sens cette présence s’alourdir. Tu as peur ? Oui, oui, un énorme oui. Tu ne peux plus bouger, tu restes statique, et la tension dans l’air semble peser lourd sur tes épaules. Tu suffoques, l’air se fait épais et poisseux, des larmes te montent aux yeux. Cette douleur cuisante qui te brûle les poumons, elle te rend folle, te fait devenir terrifiée surtout. Tu voudrais tellement hurler, surtout quand tu vois, quand tu le vois. Alors il est même là dans tes cauchemars ? Ma parole, il te suit partout. Ses yeux si mesquins, presques noirs, ses cheveux graisseux, tout en cet homme faisait peur et était effrayant. Et devinez quoi, lui, était ton père. Une telle ressemblance, une telle ironie, c’est frappant. Tu vois tout d’un coup ces yeux qui te regardaient auparavant éteindre leur folle lueur pour disparaître. Où sont-ils ? Où est-il ? Comme si l’air étouffant ne suffisait pas, la peur t’étreint encore plus. Ta poitrine est opprimée entre ce sentiment et cette horrible souffrance. Puis rien, le noir, rien que le néant. Enfin, non, pas vraiment. Tu sens toujours cette présence, qui t'horrifie, qui ternit ton regard encore plus qu'il ne l'était avant. Soudain, un être sanguinolant sorti de nulle part apparaît devant toi, pile sous tes yeux bleutés. Cette fois-ci, un hurlement sort de ta bouche, et vient résonner dans toute la pièce ...

La pièce ? Mais bien sûr, celle de ta jumelle et toi. Tu ouvres tes lourdes paupières, haletante. Des gouttes de sueur perlent sur ton front, tu gis dans ton lit, encore terrifiée. Tu sens encore tes poumons te brûler, et la tension macabre te pétrifier sur place. Tu prends une grande bouffée d'air pour y remédier, puis tu te rends compte que si ton hurlement était bel et bien réel, tu avais alors réveillé toute la maison. La seule personne que tu espérais ne pas avoir tirée de son sommeil était ton géniteur. Mais avec le cri que tu avais poussé, il était fort probable que cet être grognon eût été réveillé. D'une poussée sur tes jambes, tu te mets assise, toujours couverte de sueur, et haletante. Tu passes une main sur ton front pour balayer les gouttes qui s'étaient accrochées, puis tu observes la petite pièce dans laquelle vous dormez. Rien de bien extraordinaire, juste une simple salle vraiment petite aux murs en lambeaux. Deux lits avaient été aménagés, ainsi qu'une simple commode bourrée de vêtements. C'est étrange, tu te sens encore toute chamboulée et fatiguée de cette nuit. Pas étonnant en même temps, tu n'as pas réussi à fermer l'oeil, et c'est que quand tu as enfin pu flotter dans un léger sommeil que tu t'es retrouvée assaillie de cauchemars. Tu pousses un long soupir pour tenter de te calmer et d'évacuer cette peur qui t'avait tenaillé, puis tu te laisses tomber en arrière sur ton matelas. Tu remarques qu'une larme avait coulé sur ta joue, et tu t'empresses aussitôt de la sécher. Tu t'étais promis de ne plus pleurer, tu n'as pas le temps de fondre en larmes pour des broutilles pareilles. Des broutilles ? Non. Ce ne sont pas des simples cauchemars, c'est juste la réalité qui se reflète jusque dans ton sommeil. Plusieurs fois tu as eu le même cauchemar. Parce que la pression de ton père est tellement pesante sur tes épaules qu'elle en va même à te suivre jour et nuit. Pourtant, tu n'as pas vraiment peur de lui directement, tu arrives à lui tenir tête et à ne pas sombrer sous les coups, mais il te détruit peu à peu mentalement. Ton souffle est toujours court et saccadé, résonnant dans la petite pièce sombre, mais la présence de ta jumelle à tes côtés te rassure peu à peu. Cette terreur écrasante qui s'abat sur toi semble infiniment lourde et cruelle, et dire que c'est ton propre géniteur qui en est la source ... Tu te décides à lancer un appel craintif vers ta jumelle, juste pour entendre le son si réconfortant du grain de sa voix :

« Hi-Hinata ? »


Dans les grandes lignes:
Un cauchemar, un très long et douloureux cauchemar, dans lequel Akane croit ne plus pouvoir s'en sortir. Entre la tête monstrueuse de son père qui lui apparaît et l'ambiance macabre qui règne, elle ne sait plus où donner de la tête. Akane se croit presque sur le point de mourir, tant la pression sur ses épaules l'écrase, et tant elle étouffe dans le néant. Puis plus rien, et c'est alors qu'elle commencait à être soulagée de ne plus rien voir, qu'un être sanguinolent apparaît pile devant ses yeux bleutés, à la manière d'un screamer. De quoi en avoir de larges frissons, Akane pousse un hurlement, avant de se réveiller de sa torpeur ...

Alors qu'Akane se réveille et se calme peu à peu, elle se rend compte qu'une larme coule sur sa joue, aussitôt s'empresse-t-elle de l'essuyer, dans la peur que sa jumelle la voit. Car oui, Akane s'était promis de ne plus pleurer, ce n'était pas le moment de flancher à cette promesse. Son souffle court et saccadé résonne dans la pièce sombre et délabrée, et les seuls mots qui sortent de sa bouche sont un appel à sa soeur jumelle :

« Hi-Hinata ? »

_________________


Akane x Yamiko :

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 3
Date d'inscription : 10/04/2017

Feuille de personnage
Connaissances:
500/500  (500/500)
Agilité/Souplesse:
500/500  (500/500)
Rapidité / Précision:
500/500  (500/500)
Ven 21 Avr - 18:10
La pénombre. C'était cela. Ce qu'elle voyait. C'était son ami. Oui... Certainement son seul ami. Les ombres macabres qui rappelait son père. Si fou. Si dangereux... Elle en avait peur. Et c'était normal. Pourquoi ? Ce n'était même pas sa question. En avait-elle ? Qui sait... Rien n'est impossible, dans ce monde de fou. Hinata. C'est son nom. Son désespoir. Son cauchemar. Son enfer. Elle se demandait bien ce qu'elle faisait là. Ce n'était pas une vie. Heureusement qu'elle rapporte d'excellente note. Mais ce n'est pas sa qui va retenir son paternel à la frapper une nouvelle fois. L'adolescente ne voulait pas suivre le chemin de sa sœur. Pourquoi ? Aaah... Voilà une bonne question. Akane désobéis H24 à son père. Elle se fait même engueuler, en cours... Elle s'est même fait des mèches rouges... 
Personnellement, Hinata aime ses cheveux comme ils sont. Noir. Noir d'ébène. Noir de jais. On s'en fou ! Pas besoin d'être précis avec de simple couleur qui importe peu.
Saillez. Ses yeux. Ils sont clos. Temporairement. Elle gémit. Elle ouvre un œil. Puis l'autre.
Elle reste figée dans son lit, comme si elle avait vue une horreur au plafond, l'observant.

« Hi-Hinata ? »

Celle-ci sursauta. Elle avait littéralement oubliée sa sœur pendant quelques instants. Hinata se mit sur le côté, regardant le sol nu de leur chambre. L'adolescente se redressa ensuite, attirant ses jambes contre son torse.
Sans même jeter un coup d’œil vers sa jumelle, elle déclara d'une voix rassurante:

- Oui. Je suis là, Akane... T'en fais pas. 


Sur-ce, elle s'assoit ensuite sur son lit, laissant ses jambes au dessus du petit vide. Elle jeta un œil vers sa sœur avec un grand sourire, certainement à peine visible à cause de la pénombre qui surplombait la petite pièce...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 10/04/2017
Age : 14
Localisation : Derrière toi ...

Feuille de personnage
Connaissances:
55/500  (55/500)
Agilité/Souplesse:
58/500  (58/500)
Rapidité / Précision:
17/500  (17/500)
Voir le profil de l'utilisateur




Akane Uzumaki
Co-fondatrice
Ven 21 Avr - 18:50
" Oui. Je suis là, Akane... T'en fais pas. "

Il avait juste suffit de cette phrase pour te rassurer, de cette phrase pour plonger ton esprit dans le soulagement. Tu l'entends d'ailleurs s'asseoir sur son lit, et laisser ses jambes pendre dans le vide. Puis tu sens son regard sur le tien, et même à travers la pénombre qui plonge la pièce dans le noir, tu peux apercevoir son si doux sourire. Aussitôt, tu pousses toi-même un soupir de soulagement, puis tu sors de ton lit, repoussant les draps qui s'étaient entortillés autour de ta taille. D'une pirouette agile et emplie de souplesse, tu te retrouves sur tes deux pieds. Tu cherches du regard ta jumelle, et tes yeux se plissent pour avoir une meilleure vue. Tu jettes un léger coup d'oeil à Hinata, et esquisse un sourire plein de malice. Ta vision de cauchemar sort peu à peu de ta tête, même si elle te donne toujours la même nausée. Tant pis, tu feras avec. Tu attrapes tes affaires posées à l'autre coin de la pièce, un simple T-shirt et un banal jeans, accompagnés de tes sous-vêtements. Tu prends le tout dans tes bras, et déclare :

" Prem's pour la salle de bain soeurette. J'espère que t'as pas oublié c'qu'on fait aujourd'hui. En plus on peut profiter, l'aut' bâtard est pas là. "

Tu avais montré une once de sarcasme en déclarant cette dernière phrase, et tu en es bien fière. Guettant une probable réaction de ta soeur, tu l'observes à travers l'ombre. Ses yeux bleus, comme les tiens, semblent plus doux et moins agressifs, de ton point de vue. Hinata garde ses cheveux longs et noirs, sans aucune teinture pour se démarquer. C'est son choix, tu ne vas pas l'y forcer, même si elle pourrait être belle avec des pointes de couleur. D'ailleurs, tu te rends bien compte qu'il n'y a que toi pour désobéir à ton père, Hinata n'ose pas, ou bien tout simplement, peut-être ne veut-elle pas. Tu ne t'inquiètes pas vraiment à ce sujet, tu sais que ce n'est pas ta vie, et qu'Hinata fait donc ce qu'elle veut de la sienne. Toi, tu as choisi d'opter pour ce genre de masque de désobéissante et d'insolente, qui te va à merveille. Tu pousses un léger baillement, et touches ton bras droit. L'énorme bleu qui parsème ta peau te fait un peu souffrir, mais sans plus. Tu ne tardes pas trop dessus, et tu te promets intérieurement de t'appliquer une crème ou un quelque chose pour y remèdier.

_________________


Akane x Yamiko :

Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Assassination Classroom :: Le jeu :: La ville :: Centre Commercial-
Sauter vers: