:: Le jeu :: La classe E :: Salle des professeurs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ce n'est qu'une question de souffrance ou de paix, à vous de choisir, Koro-sensei. || Muzza (Koro) ft. Balty (Akane) ||

avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 10/04/2017
Age : 14
Localisation : Derrière toi ...

Feuille de personnage
Connaissances:
55/500  (55/500)
Agilité/Souplesse:
58/500  (58/500)
Rapidité / Précision:
17/500  (17/500)
Voir le profil de l'utilisateur




Akane Uzumaki
Co-fondatrice
Mar 18 Avr - 12:17
" Akane, retrouve-moi à la salle des professeurs après les cours, s'il te plaît. "

Et voilà que tu devais te taper des réprimandes de la part de l'autre poulpe. Tu en étais sûre, que ça allait mal se passer pour toi, mais ce n'était que de la légitime défense contre Yamiko. Et dire que ... Non. Tu pousses un soupir rageur, complétement affalée dans le couloir, le dos contre le mur. Tu n'avais plus qu'à attendre désormais, à attendre que la sentance de Koro-Sensei tombe. Mais tu t'en contre-fiches au fond, qu'il te punisse, qu'il te file des devoirs à foisons, qu'il fasse ce que tu veux, tu t'en fous. La seule chose dont tu aurais peur, c'est qu'il contacte ton père. Ce ne serait même plus une correction que tu reçevrais alors, mais une véritable raclée. Tu n'as pas peur, même si au fond de toi, ce sentiment pourrait se faire ressentir, en tant qu'adolescente normale. Sauf que nous ne savons pas ce qu'est la normalité. Ah, si, c'est se plier à des règles que la société a installé, se taire et ne rien faire qui pourrait paraître "anormal". Mais toi, justement, tu ne veux pas être ce petit mouton qui suit le berger et son chien, et si tu dois en être un, ce serait un de pelage noir, pour marquer le contraste entre les autres et toi. En aucun cas tu ne suivras le troupeau. Et même s'il faut pour cela, affronter le courroux d'un certain homme, tu ne fléchiras pas, tant pis. Même si tu souffres, même si la douleur ressentie est telle que de la simple et pure torture, tu ne te soumettras pas devant cet ignoble être. Tu lui cracheras plutôt à la figure, histoire de lui faire clairement passer le message. Tu souris faiblement, puis tu entends la voix de Koro-Sensei, qui te demande de rentrer dans la salle. Tu pénètres dans la pièce illuminée, d'une démarche assurée, et vient te planter devant le poulpe jaune au grand sourire de smiley. Tu lances :

" Tss ... C'est bon, j'suis là. Bon, qu'est-ce que tu m'veux le mollusque ? "

_________________


Akane x Yamiko :

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 3
Date d'inscription : 18/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur




Koro-Sensei
Modérateur
Mar 18 Avr - 12:29
Je me contente d'ignorer son insulte ... Quoique en tant que professeur , je devrais me faire respecter , alors je lui dit :

Ne m'appelle pas comme ça . Appelle moi Professeur . puis je me remémore la scène . Akane qui se lève , et plaque violemment Yamiko contre le mur sans aucune raison ... Quoique il y'en a peut être une que je ne connais pas. Je reviens à la réalité . Ce n'était pas normal qu'elle fasse ça . Elle aurait dû essayer de me le faire à moi , de me tuer , me faire mal . Je lui demande alors , pour comprendre:



Pourquoi avoir plaquer Yamiko ? Y'a t'il un problème entre lui et toi ? Tu peux tôt le dire tu sais . Vous allez bien ensemble en plus ... Hihihi

J'aime taquiner les élèves , je suis comme ça . J'aimerais bien que les élèves me fassent confiance et me parlent comme à un professeur ... Et en plus , j'aime bien mes histoire .. Hihi ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 10/04/2017
Age : 14
Localisation : Derrière toi ...

Feuille de personnage
Connaissances:
55/500  (55/500)
Agilité/Souplesse:
58/500  (58/500)
Rapidité / Précision:
17/500  (17/500)
Voir le profil de l'utilisateur




Akane Uzumaki
Co-fondatrice
Mar 18 Avr - 13:51
" Ne m'appelle pas comme ça . Appelle moi Professeur. "

Pff ... Tu l'appelles comme tu veux, de plus, à tes yeux, ce n'est pas un professeur, alors à quoi bon lui donner ce nom ? C'est juste un monstre, un poulpe jaune bon à aller à Mach 20, rien de plus. Tu continues à toiser de haut le mollusque qui te paraît être énervé par ce nouveau nom que tu lui as donné. Mais tu n'en as rien à faire, et tu continues à le regarder, une lueur malicieuse dans le regard. Tu sais très bien pourquoi il t'a convoqué ici, mais tu ne vois pas pourquoi il veut absolument parler de cela, ce n'est pas ses affaires. Ah, mais tu as oublié qu'il se mêle de tout, et qu'il n'arrive pas à rester en place. Tu te mords la joue intérieurement, pour avoir à éviter de lancer une insulte des plus injuriantes à Koro-Sensei. C'est pas que tu as peur de lui, mais tu tiens quand même à ta peau. Tu continues à mordiller la chaire, sentant le sang se déverser peu à peu dans ta bouche. Oui, tu aimes sentir le goût métallique et reconnaissable du sang sur le bout de ta langue. Puis, la voix de Koro-Sensei te tire de nouveau de tes pensées, et de ton amusement :

" Pourquoi avoir plaquer Yamiko ? Y'a t'il un problème entre lui et toi ? Tu peux tôt le dire tu sais. Vous allez bien ensemble en plus ... Hihihi. "

A sa remarque, tes joues viennent s'empourprer de malaise, et la rage vient se concentrer en ton for intérieur. Pour qui ce satané poulpe se prenait-il ? Il n'a aucun droit de se mêler de tes affaires comme cela. Tu fronces les sourcils, prête à faire une tentative de meurtre, mais tu te retiens en pensant au fait que tu as oublié ton poignard dans ton sac qui est dans le couloir, et par conséquent, il ne te reste que ton pistolet. Et sachant ton pourcentage de réussite en tir, il ne sert à rien que tu tentes de l'assassiner. Tu pousses donc un soupir rageur, puis tu t'approches de Koro-Sensei, avec un sourir carnassier sur le visage. Ce maudit poulpe ne perdait rien pour attendre. Tu sors ton pistolet de ta poche, le fais tourner habilement dans ta main, et tires dans celle-ci, faisant sortir une petite bille rosâtre est indolore pour toi. Tu ranges ton pistolet, attrapes la munition sans précautions, et la mets devant tes yeux, l'observant de ton air perplexe habituel. Elle brille de mille feux, reflétant à la perfection la couleur rose fluo de sa couverture. Puis tu commences à parler, le sarcasme perçant dans ta voix :

" Hmm ... Laisse-moi te dire une chose le poulpe, j'fais ce que je veux, si je veux me battre avec lui, le frapper ou autre, je le fais, et j'attends pas de voir si t'es d'accord. Ensuite, mêle-toi de tes affaires. J'ai pas envie qu'un monstre tel que toi vienne m'emmerder avec des trucs pareils. T'façon, j'en ai rien à foutre que tu me dises quelque chose, parce que je le respecterai pour rien au monde. Enfin, c'est plutôt les mollusques comme toi, que je ne respecterai pas. "

Tu hausses un sourcil, comme dégoûtée de la situation, puis tu te détournes de ton professeur, comme si rien ne s'était passé. Tu ne prends même pas la peine de soupirer ou de lâcher ce petit signe d'agacement que tu oses montrer quelques fois, tu préfères tourner les talons, pour arriver jusqu'à la porte. Tu lances la bille derrière toi, consciente que c'est très peu probable qu'elle touche Koro-Sensei, vu que tu es une piètre tireuse, et que tu n'as pas donné la moindre direction à la bille. Tu l'entends d'ailleurs rebondir sur le sol, avec ce cliqueti qui t'amuse grandement. Tes lèvres s'étirent pour former un sourire sarcastique. Ce monstre ne méritait même pas de vivre.

_________________


Akane x Yamiko :

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 3
Date d'inscription : 18/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur




Koro-Sensei
Modérateur
Ven 21 Avr - 19:24
Je la regarde longuement


Hmm ... Laisse-moi te dire une chose le poulpe, j'fais ce que je veux, si je veux me battre avec lui, le frapper ou autre, je le fais, et j'attends pas de voir si t'es d'accord. Ensuite, mêle-toi de tes affaires. J'ai pas envie qu'un monstre tel que toi vienne m'emmerder avec des trucs pareils. T'façon, j'en ai rien à foutre que tu me dises quelque chose, parce que je le respecterai pour rien au monde. Enfin, c'est plutôt les mollusques comme toi, que je ne respecterai pas. "

Ensuite elle jette une bille , qui rebondit sur le sol . Inutile . Je sens qu'elle sourit . Elle s'éloigne lentement vers la porte , sûrement contente de sa réplique . Mais je vais lui faire regretter , et elle me respectera .

Ma tête devient rouge . Cela veut dire que je suis en colère . Il a de la chance qu'elle ne soit pas devenue noire
Peut être que moi il ne me respecte pas ... Mais ses parents ... Je ne pense pas que ça change grand chose ... Mais bon . Il vient de me sortir une réplique cinglante pour rien . Je lui dit :

Très bien . Quatre page d'exercice pour demain .
Tu me feras un exposé sur les poulpes .


Et j'appellerai ton père pour lui informer de ce qui s'est passé aujourd'hui . Je te laisse y aller

A cette phrase , je vit qu'elle se crispa , et me demanda bien pourquoi ...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 10/04/2017
Age : 14
Localisation : Derrière toi ...

Feuille de personnage
Connaissances:
55/500  (55/500)
Agilité/Souplesse:
58/500  (58/500)
Rapidité / Précision:
17/500  (17/500)
Voir le profil de l'utilisateur




Akane Uzumaki
Co-fondatrice
Sam 22 Avr - 8:59
Tu jettes un bref coup d'oeil au poulpe, et aperçoit son visage soudainement rouge de colère. Tu émets un petit rire en le voyant s'énerver ainsi. Tu réussis vraiment bien tes coups quand tu le veux, la preuve, en moins de deux, tu avais réussi à foutre le mollusque en rogne. Tu le toises d'une oeillade narquoise, et attends qu'il dise quelque chose. Bien sûr, comme tu t'y attends, Koro-Sensei te lance :

« Très bien. Quatre pages d'exercices pour demain. Tu me feras un exposé sur les poulpes. Et j'appellerai ton père pour lui informer de ce qui s'est passé aujourd'hui. Je te laisse y aller. »

... C'est pas bon. Mais alors vraiment pas bon. Tu te crispes soudainement, et t'arrêtes sur le pas de la porte, les yeux vides et ternes. En fait, tu n'aurais peut-être pas dû tenir autant tête à ce poulpe, c'est même sûr. Tu portes une main tremblante à ton visage alors que tu commences à réfléchir à ce qu'il se passerait. À ce qu'il te ferait. Tu es bien consciente que tu avais semé le vent, et que tu n'en avais que récolté la tempête, mais tu n'avais pas vraiment prévu que Koro-Sensei irait jusqu'à là. Tu sais très bien que dès que tu seras rentrée, le calvaire commencera. Car oui, le poulpe n'allait pas perdre son temps pour avertir ton père de ton comportement. Le sang bat violemment à tes tempes, martelant ton crâne de ce bruit insupportable mais rythmé. Pourquoi es-tu d'une telle nature ? Tu vas vite en payer les frais, et ton père ne va pas hésiter à rajouter une dose. Une "punition" trop impulsive et trop violente si les autres savaient. Malheureusement, à part Hinata et toi, seul ta mère connaît cette sauvagerie. Mais elle vous a abandonné, elle ne reviendra plus. Et ce soir, tu devras affronter le dur courroux de ton père, encore une fois. Sauf que la dernière fois, tu lui avais promis que tu arrêterais, lorsque ses coups avaient fusé. Il ne les avait pas retenu pour autant. Alors cette fois-ci ... Les larmes te montent brutalement aux yeux, sans pour autant couler. Tu éprouves une douloureuse pointe d'appréhension en pensant à ce qu'il t'attend. Le pire est que tu ne pourras pas faire ces devoirs en plus. L'entrevue avec ton père va durer toute la soirée, si ce ne serait même plus. Un long frisson te parcourt, comme une de ses décharges électriques que produisent les taseurs. Tu ne regardes pas ton bras en présence de Koro-Sensei, mais tu sais très bien que l'hématome qui s'y trouve n'est pas dû à une chute. Tu sais très bien que cette fois, ça ne sera pas qu'un simple bleu, ça sera plus. Et rien ne pourra faire changer cela. Tu n'as plus aucun échappatoire, tu ne peux plus fuir. Tu es enfermée dans cette prison qui se referme peu à peu sur ton corps. Tu as joué avec le feu, tu t'es brûlée, tu vas payer. Alors que tu ravales des larmes qui n'étaient de toute façon pas visibles, tu poses ton regard bleu sur Koro-Sensei. Tu lâches froidement à ce dernier :

« De toute façon, je ne peux pas me plaindre, et te supplier de ne pas appeler mon père ne servira à rien. Fais comme tu veux. Si tu trouves cela amusant, alors discutes bien avec mon père. J'espère que tu vas beaucoup rire. Aussi, fourre-toi le tentacule dans l'oeil, si tu crois que je vais faire tes fichus devoirs. J'ai pas le temps, pas la possibilité de les faire. Mais après tout, ce n'est pas un alibi valable. Mes plus sincères salutations, foutu poulpe. »

Tu passes le seuil de la porte sans te retourner, en colère mais à la fois prise d'une peur immuable. Ça envoie ses élèves à la potence, et ça se dit professeur ?


Bien, à nous deux, papa.

_________________


Akane x Yamiko :

Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Assassination Classroom :: Le jeu :: La classe E :: Salle des professeurs-
Sauter vers: